Skip to content
MP 31.05.24

S’en aller raconte l’itinéraire singulier d’une femme qui choisira de ne pas emprunter les chemins tracés pour elle. Accompagnée de la musicienne Charlotte Maison, Sophie d’Aubreby, lira des extraits de son récit.

Après avoir formé le groupe Soldout avec David Baboulis, Charlotte Maison se consacre depuis 2019 à la musique de films. Cette collaboration avec Sophie lui donne une occasion d’expérimenter l’interprétation musicale d’un récit. Ensemble, elles proposent une expérience immersive alternant lecture et musique électronique. Sophie d’Aubreby a publié S’en aller en 2021 et reçu le prix du Premier roman de Limoges en 2022. Comme Charlotte, c’est la première fois qu’elle expérimente la mise en musique d’un travail d’écriture.

A propos de « S’en aller » de Sophie D’Aubreby

« S’en aller » conte le récit d’une émancipation féminine au cours de la première partie du 20ème siècle. De la Mer du Nord à l’île de Java, de son engagement dans la Résistance jusqu’à ses derniers jours de femme âgée, les épisodes de la vie de Carmen sont autant de jalons sur les chemins de la liberté. Roman d’apprentissage, hymne à l’amitié, « S’en aller» montre subtilement comment les luttes des femmes d’aujourd’hui font écho à celles de leurs aînées. Carmen est l’une d’entre elles.






Lu sur Cultures Sauvages :

« Un roman arrache à la nuit et au chaos du monde des fragments tremblants de liberté. Celle de figures insoumises et puissantes incarnées par ces personnages romanesques qui accompagnent nos vies de lecteur et de lectrice. Carmen, protagoniste du premier roman de Sophie d’Aubreby fait partie de ces personnages-là. Comme son titre l’indique, S’en aller, elle va partir très vite vers des ailleurs géographiques et parcourir le vingtième siècle comme un feu puissant et virevoltant. L’écriture chez Sophie d’Aubreby est ardemment poétique et la construction du roman ressemble à une danse fiévreuse et ardente. Ainsi, pour paraphraser Guy Debord, le lecteur et la lectrice tournent en rond dans la nuit des images et des récits et sont dévorés par le feu des mots, ceux de Sophie d’Aubreby. »

 

Sophie d’Aubreby


Sophie d’Aubreby est écrivaine. Elle est née à Bruxelles en 1988 et a grandi en France. En 2020, elle publie à l’occasion du 8 mars la nouvelle Déplier les jambes, aux éditions Lamiroy. S’en aller, son premier roman, est publié en 2021 aux éditions Inculte. Elle vit et travaille à Bruxelles.

 

 

 

Charlotte Maison

Charlotte Maison est chanteuse et productrice de musique électronique, basée à Bruxelles. Elle a formé le groupe electro Soldout de 2004 à à 2019. Depuis lors, elle se passionne pour l’écriture de musique de film. Elle est récompensée d’un Magritte pour la musique originale du film PuppyLove.

En pratique

18h00 Ouvertures des portes + bar
19h00 Lecture musicale

Paye ce que tu peux

Comme la plupart des événements proposés à la Maison poème, cette soirée suit le modèle du «Paye ce que tu peux». À toi de déterminer si le prix recommandé convient ou non à ta situation financière. Un prix plus bas facilite-t-il ta visite? Tu es libre de le choisir. Es-tu en mesure de payer un peu plus pour le billet? Tu permets ainsi que d’autres paient un peu moins. Merci pour ta solidarité!

Les trois tarifs proposés:
• 10€: tarif recommandé
• 15€: tarif soutien
• 5€: tarif réduit

La Maison poème est par ailleurs partenaire du programme Article 27. Plus d’informations sur le site bruxelles.article27.be, réservations via info@maisonpoeme.be.

Prochainement